Présentation du budget 2016 de la ville de Marck

Mesdames, Messieurs les élus

Le vote du budget représente un moment clé de l’année municipale.

Le budget est en effet la traduction chiffrée des ambitions d’une équipe municipale pour sa commune, ciblant les investissements, montrant les efforts de la collectivité pour maîtriser les dépenses de fonctionnement, diminuant les charges de la dette, investissant pour la jeunesse et dans tous les quartiers de la ville, et donnant la parole aux Marckois dans les futurs projets structurants de la commune.

Mais le vote du budget, c’est également le vote des taux d’imposition. Alors certes, nous diminuons, trop progressivement peut-être pour certains élus, les taux communaux de la taxe d’habitation. Mais, mesdames, messieurs, citez moi une collectivité aux alentours qui diminue pour la 3e année consécutive ses taux ? Vous connaissez notre situation : les taux de la ville de Marck sont 30% plus élevés que la moyenne des villes de 10 000 habitants, mais le produit de l’impôt est 30% moins élevé que la moyenne des villes de même taille.

Ma philosophie est simple : je préfère plus de personnes qui payent moins d’impôts que peu de personnes qui en payent plus. Aujourd’hui, il s’agit d’attirer les ménages qui ont du pouvoir d’achat sur la commune de Marck., et je pense que cette stratégie commence à porter ses fruits tant le marché immobilier de la commune est dynamique, et les quelques terrains encore disponibles à la construction partent rapidement.

A ceux qui pensent que cette baisse de la taxe d’habitation ne sert à rien pour le porte-monnaie des Marckois, laissez moi vous donnez les vrais chiffres : si le taux 2015 avait été maintenu, les Marckois auraient payé en moyenne près de 10 euros de plus. Par rapport à 2014, en tenant bien évidemment compte de l’évolution des bases, l’application du nouveau taux 2016 qui est en diminution pour la 3e année de suite permettra d’économiser en moyenne 40 euros pour les habitants. En fin de mandat, en fixant l’objectif de baisse à 10% sur les 6 années, les Marckois auront économisé plus de 60 euros en moyenne.

pdf(2).png

PHD - Budget 2016.pdf

À lire également :